Découverte de L’Iridologie suite

)   











Comment se présente une cartographie en iridologie ?

La cartographie la plus suivie par l’iridologue était celle de l’homme debout utilisée par André Roux. Gilbert Jausas a travaillé dessus et a constaté de nombreuses erreurs, surtout sur la localisation de la jambe. Gilbert Jausas a été plus attiré par la similitude des localisations des organes avec les signes du zodiac. De ce fait, l’iridologie rénovée n’est plus la conception de la position verticale de l’homme dans l’iris mais la représentation fœtale dans l’iris.

Il existe plusieurs cartographies car chaque iridologue défend sa cartographie, chacun y trouve son compte en fonction de ses propres interprétations et retours d’expériences

Le myosis à gauche la mydriase à droite















Le myosis est une contraction de la pupille, possible dans le cas d’une méningite, d’une crise d’épilepsie par exemple. Outre ces facteurs possibles, la plupart du temps le myosis désigne un individu crispé aussi bien physiquement que mentalement. L’aspect psychique peut se confirmer si la collerette (zone de l’orthosympathique) est bien visible. Une certaine rigidité se fait connaître, les mouvements et les pensées aussi sont limités. Parfois l’anneau 1 est aussi très visible et si c’est le cas, cette disposition rajoute un coup de frein supplémentaire dans la vie de cette personne. Les signes de vagotonie liés à cette contraction globale engendrent une excitabilité du système parasympathique qui va contrebalancer cet état pour retrouver l’équilibre par l’intermédiaire du nerf vague (ralentissement du rythme cardiaque pouvant provoquer des malaises). Contrairement à la mydriase ici le transit est accéléré car les sphincters sont relâchés. L’hypersécrétion salivaire, l’évacuation de bile ainsi que d’autres symptômes sont aussi liés à ce terrain.


La mydriase est l’état des pupilles dilatées. Les personnes sont fatiguées nerveusement, manquent souvent de sommeil ou de repos. Généralement elles ont un rythme de vie ralenti, elles ont moins de sécrétion salivaire, leur transit est aussi au ralenti. Elles suent un peu plus que la normale, ont tendance à  l’hypertension, à l’accélération cardiaque… elles ont tendance à ne pas régler leurs problèmes et à attendre que les solutions tombent un peu du ciel.



Le Décentrement pupillaire

Le décentrement pupillaire est le décalage par rapport à l’axe de la pupille qui s’oriente vers un secteur correspond à une zone d’organes. L’iridologue fait le rapprochement avec les pathologies probables dans la zone de direction en fonction de la précision du décentrement pupillaire. Par exemple si le décentrement se produit vers le secteur 11 et qu’il est plus prononcé à gauche, les troubles peuvent être pancréatiques, si le déplacement est plus à droite cela peut être des troubles stomacaux ou hépatiques. 

Les méplats sur le contour de la pupille

Un méplat se reconnaît car la pupille ne suit plus la courbe normale elle est coupée à un endroit ou même plusieurs, formant une zone plus plate. Cela correspond à un choc ou un trouble psychologique encore gênant dans le présent qui empêche la personne d’avancer. Il est possible aussi d’interpréter une faiblesse organique situé dans le secteur correspondant au méplat formé.  Si le méplat apparaît du côté du secteur 3 dans l’iris gauche, il est probable que des mésententes ont pu avoir lieu avec de proches parents ou des contrariétés avec ses propres enfants. Au niveau organique ou soucis de santé il est possible que la personne souffre de vertiges dus à la faiblesse de son système nerveux central.

Les cas de pupille ovale et non ronde

Une pupille ovale (déformation pupillaire) doit être analysée en fonction de là où les 2 pointes sont dirigées. A ce moment là on déterminera quels organes peuvent être fragilisés. Les secteurs souvent concernés sont le secteur 1 et 7 (la mauvaise circulation cérébrale impacte sur les intestins) et les secteurs 2 et 8 (dues à des troubles souvent glandulaires).

ici c'est imagé mais Oui la pupille peut devenir ovale et ce n'est pas normal....
Avez vous déjà vu ces yeux de chat...?

Mais encore d'autres observations peuvent se faire sur la pupille comme : l'’anisocorie qui est une inégalité de grosseur des pupilles. Elle  indique le côté où se manifeste une mydriase. C’est le côté le plus fragile nerveusement. Elle est rencontrée aussi dans une paralysie ou dans des atteintes psychopathologiques.


Et puis,  l'iridologue regarde aussi la sclérotique de l'iris (la partie blanche de l’œil)   ce qui permet de s’informer sur l’état de santé du patient. Il est possible d’analyser la coloration et de la mettre en relation avec des signes pathologiques liés souvent au terrain de la personne. L’observation des vaisseaux (différentes formes, une certaine visibilité : fine ou épaisse…) confirme certains déséquilibres : congestion d’un organe, insuffisance organique, dermatoses, cardiopathie, spasmes…



Ce ne sont que quelques exemples d’observation ..il reste toute la partie : observation dans chaque secteur de la cartographie de l'iris

Translator

 

Share

 


RSS

Chargement

Rentabilisez efficacement votre site

Mon site Internet pour la

 

supplémentation nutritionnelle :

http://www.micronutritioncellulaire.usana.com

 

Faites le questionnaire de santé véritable c'est gratuit ! ci dessous cliquez sur le lien