Le grand épeautre une céréale qui nourrit et guérit

Le grand épeautre, contrairement à son cousin lointain le blé moderne est très peu connu. Il fait pourtant partie de la même famille. La raison principale de cette méconnaissance est son faible rendement. Contrairement au blé il n’a été ni hybridé ni génétiquement modifié pendant le XXè siècle.

Cela en fait une céréale de très bonne qualité à fois nutritive et curative.

 

Trois sortes d’épeautre

Lorsqu’on parle d’épeautre, on désigne généralement le petit épeautre ou engrain (en latin Triticum monococcum). Cet épeautre, cultivé dans le sud de la France, ne contient pas de gluten donc n’est pas panifiable. Il n’est pas hybridable non plus. Il se consomme sous forme de grains, cuits comme du riz.

Il existe une seconde sorte d’épeautre, l’amidonnier ou farro (Triticum duococcum). Doté de 28 chromosomes (l’engrain n’en possède que 14). Très utilisé par les romains, il a longtemps été la matière première des si bonnes pâtes italiennes.

La troisième sorte d’épeautre, le grand épeautre (Triticum Spelta) a surtout été cultivé en Allemagne. Il est pour Hildegarde de Bingen la meilleure des céréales grâce à sa composition nutritionnelle :

« Le spelta est un excellent grain, de nature chaude, gros et plein de force, et plus doux que les autres grains : à celui qui le mange, il donne une chair de qualité, et fournit du sang de qualité. Il donne un esprit joyeux et met de l’allégresse dans l’esprit de l’homme. Sous quelque forme qu’on le mange, soit sous forme de pain, soit dans d’autres préparations, il est bon et agréable. »

C’est du grand épeautre que je voudrais vous vanter les vertus

 

La composition nutritionnelle du grand épeautre

 

Les glucides

Les glucides représentent à eux seuls la moitié de nos ressources énergétiques alimentaires. Le grand épeautre en contient 75 % qui sont de véritables sucres lents. En effet l’index glycémique de l’épeautre est bas (40) contrairement à celui du blé qui est élevé (95 pour le pain blanc).

Les glucides du grand épeautre se décomposent régulièrement et lentement, ce qui constitue un apport constant d’énergie et évite les pics hypoglycémiques. Ils sont facilement assimilables par l’organisme et ont la propriété d’éliminer de l’intestin les excès d’acide biliaire responsables d’un taux élevé de cholestérol.

Ils contiennent 8% de fibres (cellulose) facilitant le transit intestinal.

 

Les protéines

Le grand épeautre contient de 13 à 20 % de protéine selon les variétés.

Les protéines sont constituées de 20 acides aminés donc 8 essentiels, non synthétisables par l’organisme.L’épeautre les contient tous les 8.

Si l’un des acides aminés essentiels manque, il y a carence, mais son absence peut aussi s’opposer à la bonne assimilation des autres.

Le grand épeautre a aussi le grand avantage de ne contenir aucune protéine allergisante (contrairement au blé).

 

Les lipides

Les membranes biologiques sont constituées de lipides et ceux-ci sont absolument nécessaires dans notre alimentation.

L’épeautre contient deux fois plus d’oléates (acides gras insaturés comparables à ceux de l’huile d’olive) que le froment. Son apport lipidique participe pour environ 10 % de l’apport journalier recommandé.

Les acides gras insaturés de l’épeautre contribuent à procurer à l’organisme une bonne proportion de bon cholestérol.

 

Les vitamines et les minéraux

Le grand épeautre contient de nombreuses vitamines :

Vitamine A, E, B1, B2, B3, B5

Il est aussi riche en minéraux et oligo-éléments :

Magnésium (10 à 15 fois plus que dans le blé)

Fer, zinc, phosphore, cuivre, calcium, sodium, potassium

 

L’épeautre contient aussi des thiocyanates qui entre autre, fortifient les membranes cellulaires et luttent ainsi contre l’apparition des cancers, et favorisent la production de moelle rouge (ce qui est excellent pour le sang et l’immunité).

L’épeautre contient peu de phytates. Les phytates présents dans les céréales empêchent la fixation du calcium. L’épeautre en contient 40% de moins que le blé.

 

L’épeautre développe et maintient une bonne flore intestinale

L’épeautre est la céréale qui provoque le moins de gaz intestinaux et de flatulences.

Au contraire, les grains d’épeautre qui ont éclaté sous l’effet de la cuisson sont dégradés par la flore intestinale et recomposés en acides acétique, propionique et butyrique qui suscitent le développement d’un milieu intestinal sain, car peu acide, mais également la formation de bactéries lactiques dans l’intestin grêle.

Les levures et les moisissures se développent, elles, dans un milieu faiblement basique.

Dans un milieu légèrement acide, elles se détachent de la paroi intestinale et sont évacuées avec les selles.

Une alimentation à base d’épeautre est par conséquent la meilleure protection qui soit contre la prolifération des levures et la meilleure nourriture pour les bactéries lactiques.

 

Vous venez de découvrir en quelques lignes les grands atouts du grand épeautre.

Le grand épeautre est donc une céréale très riche en qualités nutritives, qualités nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme. Il prévient ainsi les maladies et contribuent à guérir toutes celles qui prennent sa source dans l’intestin. En mangeant de l’épeautre à la place du blé vous apporterez à votre corps une nourriture bien plus qualitative.

 


Article que j'ai repris du blog méthode 3 corps il a été écrit par Noémie Achet

 

Sources :


– L’art de guérir par l’alimentation selon Hildegarde de Bingen, Wighard Strehlow

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Translator

 

Share

 


RSS

Chargement

Rentabilisez efficacement votre site

Mon site Internet pour la

 

supplémentation nutritionnelle :

http://www.micronutritioncellulaire.usana.com

 

Faites le questionnaire de santé véritable c'est gratuit ! ci dessous cliquez sur le lien